Le Burn-out et le bien-être au travail

Le burn-out est un stress chronique qui aboutit d’un état d’épuisement total d’origine professionnelle. Ce n’est pas un virus que l’on attrape du jour au lendemain, c’est plutôt un mal-être profond et un sentiment de souffrance suivit de douleurs physique et morale. Tous les travailleurs peuvent être concernés, les chefs d’entreprise, les salariés ainsi que les travailleurs indépendants, petit à petit la souffrance au travail et le surmenage aboutissent à une brûlure progressive de l’intérieur.

Cette douleurs morale liée au travail est souvent due à l’organisation au sein de l’entreprise, à la relation avec ses employés ou ses collègues, à la non-valorisation, à un harcèlement moral ou sexuel, à la mise en rivalité, à la pression des clients, des concurrents et des administrations etc…

Chacun essaie de garder son équilibre personnel tel qu’il soit avec ses propres contraintes personnelles ( familiales et professionnelles ). Mais quand ces contraintes sont trop importantes nous n’en sommes plus maître, nous les subissons. La souffrance apparaît alors comme un mal-être, comme le travail peut-être un épanouissement personnel. On parlera alors du bien-être au travail.

Pour un salarié, les contraintes rencontrées au travail sont la perte de collaboration et du relationnel avec la hiérarchie de l’entreprise. Le besoin de toujours en faire plus, pour écraser les collègues sur la performance personnelle. Les risques psychosociaux sont une réalité dans l’entreprise, mais on remarquera aussi que les risques sont plus élevés dans les plus grandes entreprises que les plus petites. Le stress, l’anxiété, et même les troubles dépressifs doivent être analysé et compris pour que des solutions soient mise en place par un plan d’action.

Le stress est une réaction psychologique normale face à des contraintes, d’une personne à l’autre le seuil de résistance au stress est différent. Une personne investie dans son travail se donne au maximum, mais si cette personne se surinvestis dans son travail, les phénomènes de burn-out sont amplifiés et peuvent se traduire par une irritabilité, une anxiété, des troubles du sommeil et il faudra plusieurs mois pour se remettre de ce désordre. Il faut alors se poser les bonnes questions sur l’organisation du travail et éviter le surmenage, et commencer par se donner du temps libre et ne plus penser qu’au travail. Si l’anxiété, le stress, l’irritabilité ainsi que le mal être vous domine, consulter votre médecin ou la médecine du travail avant le burn-out, ils seront vous aider pour relâcher cette pression. Personne n’est à l’abri, chef d’entreprise, salarié etc…

Un plan d’action sur les conditions de travail ainsi que l’optimisation de la qualité de la relation humaine dans l’entreprise est souvent nécessaire. Il faut surtout éviter de rester seul ou de vouloir surmonter cette épreuve seul, n’hésitez pas à ouvrir le dialogue avec votre entourage professionnel ou personnel.

L’organisation est l’une des clés du bien-être au travail, donc posez-vous les bonnes questions dès aujourd’hui. La médecine du travail peut intervenir dans votre entreprise pour vous accompagner avec des psychologues du travail.
L’intervention d’un psychologue du travail est fixé par la demande du médecin du travail qui accompagne votre entreprise, ils sont là pour identifier avec vous les facteurs qui contribuent ou pourraient contribuer à la dégradation des conditions de travail pour réduire certaines problématiques.

A savoir :

Selon le code du travail Article L 4121-1 L’employeur doit prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs. Ces mesures comprennent : Des actions de prévention des risques professionnels, des actions d’information et de formation, La mise en place d’une organisation et de moyens adaptés. L’employeur veille à l’adaptation de ces mesures pour tenir compte du changement des circonstances et tendre à l’amélioration des situations existantes.

Sources : Entreprise & Santé

Laisser un commentaire